L’exercice est particulièrement difficile du fait de son aspect extrêmement régulier et linéaire : raconter une histoire sans accélération, sans ponctuation, sans silences est probablement la meilleure façon d’ennuyer et de perdre son auditoire. Mais bon, on s’est pas démonté. Quand Sarah Carrière-Chardon nous a demandé d’y participé, on a dit oui et Bastien, notre Directeur de création s’est retrouvé au programme de cette 4ème Pecha Kucha Night.

Cependant, il se trouve que le matin même de l’événement on n’avait pas grand’chose. Ou plutôt on avait l’essentiel : Bastien avait le concept, ses traductions et déclinaisons, mais tout restait à faire : le texte et la production d’images nécessairement libres de droits… Au final, on s’y est tous mis, et ça donne ça. On y a pris beaucoup de plaisir.